FORMATION GRATUITS DE 10.000 PAIRS ÉDUCATEURS ANTI-CORRUPTION en vague de 100

Pour être candidat il vous faut avoir au-moins 18 ans
Appel à organisation vous êtes jeunes et désirez faire partir du comité d’organisation de la journée AFRICAINE DE LUTTE CONTRE LA CORRUPTION VEILLEZ NOUS ENVOYÉES VOTRE:
👉LETTRE DE MOTIVATION ADRESSÉ MONSIEUR LE RESPONSABLE DU PROGRAMME KO-CORRUPTION
👉VOTRE CV
👉PHOTOCOPIE DE LA CNI
.👉PLAN DE LOCALISATION
👉DEUX PHOTOS 4*4
👉ÊTRE BILINGUE EST UN ATOUT
LA DATE LIMITE DE RECEVABILITÉ DES DOSSIERS 24 MAI 2019

0 Donneur 0 Likes 0 Avis
CFA Récus
Sur 12 650 000 CFA
Raised Percent :
0%

0 Jours restants
0% Collecté
Minimum amount is CFA Maximum amount is CFA
05-11-1996

TITRE : « Séminaire de formation de 100 Pairs éducateurs ANTI CORRUPTION »

CONTEXTE ET JUSTIFICATION
En septembre 2015, la communauté internationale a fait un pas historique en se dotant d’une vision globale du développement pour l’après 2015 au cours du Sommet des Nations Unies sur le développement durable. En effet, ce nouvel agenda intitulé « Transformer notre monde: le Programme de développement durable à l’horizon 2030 » a été formellement adopté à cette occasion. Ce dernier comportant 17 Objectifs de développement durable (ODD) et 169 cibles, a été conçu afin de parachever au cours des 15 prochaines années les efforts de lutte contre la pauvreté entamés en 2000 dans le cadre des Objectifs du Millénaire pour le développement.
Les différents objectifs retenus sont :
Objectif 1 : Éliminer la pauvreté sous toutes ses formes et partout dans le monde
Objectif 2 : Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire, améliorer la nutrition et promouvoir l’agriculture durable
Objectif 3 : Permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être de tous à tout âge
Objectif 4 : Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie
Objectif 5 : Parvenir à l’égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles.
Objectif 6 : Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau.
Objectif 7 : Garantir l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes, à un coût abordable.
Objectif 8 : Promouvoir une croissance économique soutenue, partagée et durable, le plein emploi productif et un travail décent pour tous.
Objectif 9 : Bâtir une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation durable qui profite à tous et encourager l’innovation.
Objectif 10 : Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre.
Objectif 11 : Faire en sorte que les villes et les établissements humains soient ouverts à tous, sûrs, résilients et durables.
Objectif 12 : Établir des modes de consommation et de production durables.
Objectif 13 : Prendre d’urgence des mesures pour lutter contre les changements climatiques et leurs répercussions.
Objectif 14 : Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable.
Objectif 15 : Préserver et restaurer les écosystèmes terrestres, en veillant à les exploiter de façon durable, gérer durablement les forêts, lutter contre la désertification, enrayer et inverser le processus de dégradation des sols et mettre fin à l’appauvrissement de la biodiversité.
Objectif 16 : Promouvoir l’avènement de sociétés pacifiques et ouvertes aux fins du développement durable, assurer l’accès de tous à la justice et mettre en place, à tous les niveaux, des institutions efficaces, responsables et ouvertes.
Objectif 17 : Renforcer les moyens de mettre en œuvre le partenariat mondial pour le développement durable et le revitaliser.
Impliquer la jeunesse dans la mise en œuvre des objectifs de développement durable apparaît aujourd’hui comme une nécessité. Considérés à juste titre comme des acteurs indispensables de changement et de transformation sociale dans les 15 prochaines années, les jeunes et d’avantage les jeunes acteurs de la société civile et les étudiants doivent de plus en plus être impliqué dans la mise en œuvre des ODD et le renforcement des capacités à l’éducation au développement durable (EDD) afin de servir d’encadreur et d’animateur communautaire dans le cadre de la mise en œuvre des projets de développement durable au niveau local.
Fort de ce qui précède, la gouvernance et la transparence dans la gestion de la chose publique, apparait comme la clé de voûte du succès de l’atteinte des objectifs de développement durable dans le monde en général et au Cameroun en particulier. Pour joindre les paroles aux actes, les jeunes de l’Association Camerounaise pour le Développement et le Réarmement (ACADER) à travers le programme JEUNESSE ET DEVELOPPEMENT dans son département de la gouvernance, lance pour la troisième fois au Cameroun un séminaire de formation de 100 PAIRS EDUCATEURS ANTI CORRUPTION dans le cadre du projet K.O. CORRUPTION a l’occasion de la journée africaine de lutte contre la CORRUPTION. Les PAIRS EDUCATEURS ANTI CORRUPTION sont des jeunes bénévoles dont la grande mission est d’éduquer et de sensibiliser la population sur le phénomène de la corruption et ses conséquences dévastatrices et paralysantes pour une réelle prise de conscience ; informer les usagers sur les moyens de dénonciation des corrompus et des corrupteurs auprès des instances compétentes ; assurer le plaidoyer contre le fléau qu’est la corruption auprès du gouvernement et des partenaires au développement afin de prendre des mesures de plus en plus draconiennes à l’endroit des corrompus et corrupteurs. Par ailleurs les pairs éducateurs ANTI CORRUPTION auront pour mission de mener avec la CONAC de vastes campagnes de stigmatisation sur le triangle national, le maintien de la psychose autour du phénomène de la corruption, proposer un plan national de lutte contre la corruption au gouvernement, mobiliser les financements nécessaires pour la mise en œuvre du projet K.O. CORRUPTION (Jeunesse et lutte contre la corruption).
Les modules de formations retenus par les formateurs prennent en compte tous les aspects de la bonne gouvernance au Cameroun et les bonnes pratiques dans le monde, mais également des aspects de participation, d’efficacité, d’égalité et de justice sociale comme perspectives essentielles à l’engagement des populations pour le développement durable.

OBJECTIFS
Objectif général
Objectifs spécifiques
Mobiliser la jeunesse autour de la question de la gouvernance et particulièrement de la lutte contre la corruption au Cameroun en particulier et en Afrique en général
Renforcer les capacités des jeunes acteurs de la société civile et étudiants bénévoles pour la promotion de la bonne gouvernance au Cameroun et dans le monde
Former des jeunes qui vont soutenir l’action de la CONAC sur le terrain
Créer une association des pairs éducateurs ANTI CORRUPTION au Cameroun et un Réseau africain des PAIRS EDUCATEURS ANTI CORRUPTION
Mettre à la disposition du gouvernement et des communes, des moniteurs de la bonne gouvernance et de la lutte contre la corruption.
Impliquer la jeunesse dans l’atteinte des objectifs de développement durable
Amener la jeunesse à jouer pleinement son rôle et prendre ses responsabilités dans le changement de mentalités et de comportement au sein de la société camerounaise.
3) RESULTATS ATTENDUS
100 pairs éducateurs ANTI CORRUPTION formés
100 attestions de fin de formation remis aux participants
100 leaders d’organisations de jeunesse formés
100 moniteurs de la bonne gouvernance près à descendre sur le terrain
La parité 50/50 est respectée dans la formation des jeunes
4) ACTIVITES
Les activités prévues dans le cadre des séminaires sont les suivantes :
La conception du programme de formation
L’élaboration des modules de formation
Cérémonie officielle de lancement du séminaire
La conférence de presse
le séminaire proprement dit sous forme d’ateliers et séances plénières
La cérémonie solennelle de remise des attestations aux participants
DATE LIEU ET PERIODE
Le séminaire de formation des pairs éducateurs ANTI CORRUPTION est une activité principale de la PHASE 1 du projet K.O. CORUPTION de l’ACADER dans le cadre du programme JEUNESSE ET DEVELOPPMENT. Le séminaire se tiendra du 8 au 11 Juillet 2019 à Yaoundé dans le cadre de la journée Africaine de lutte CORRUPTION qui se célèbre tous les 11Juillet de chaque année.
CIBLES
La cible visée ici est constituée ainsi qu’il suit
Les leaders bénévoles de la société civile
Les jeunes bénévoles des organisations de jeunesse
Les étudiants en formation dans des filières gouvernance et management
Nous prenons en compte la parité genre et les participants devront être âgés dans leur majorité entre 18 et plus
L’ORGANISATION PROMOTRICE
L’association camerounaise pour le développement et le réarmement a été créée en 2005. Sa mission est de promouvoir le développement durable en milieu jeune, promouvoir les activités socioéducatives, sportives et culturelles en milieu jeune, d’informer et d’appuyer les jeunes sur les différentes opportunités (programmes, services, projets, activités, événements, formations, emplois, etc.) qui s’offrent à eux. Le principal objectif de l’association est de faire du jeune, un acteur de premier rang dans le processus de développement local est de soutenir la création de organisations de jeunesse dans les communautés, afin de permettre aux jeunes de se doter d’une voix commune et de développer des projets visant le mieux-être des communautés. Elle vise également à promouvoir la participation citoyenne des jeunes au sein de leurs communautés.
L’ACADER a mis en place un programme de développement destiné aux jeunes ou ceux-ci peuvent se faire enregistrer pour réaliser leur potentiel et être tenu au courant des opportunités disponibles. Une page Facebook déjà fonctionnelle, un site Web, un groupe Facebook ainsi qu’un compte Twitter sont en cours de création, afin de rejoindre les jeunes par les médias qu’ils utilisent.
A travers le programme JEUNESSE ET DEVELOPPEMENT, L’association organise plusieurs activités concrètes et innovantes à l’instar du Salon international de la jeunesse, la grande foire internationale de Yaoundé : FIYAO 2019, la Croisière des jeunes, Yaoundé Vacances, etc…. L’objectif principal de ces activités est de susciter l’engagement des jeunes et leur participation au développement aussi bien dans les milieux urbains que ruraux. C’est l’occasion de leur démontrer l’importance de s’impliquer, de se mobiliser, de se structurer et de devenir des agents de changement au bénéfice de notre Nation.
L’association camerounaise pour le développement est composée de 07 bénévoles, membre du bureau exécutif. Ce bureau a un mandat de deux ans renouvelables.
Pour toute demande d’informations, veuillez contacter :
M. Marien NGOSSO MELONO, Président fondateur et Coordonnateur du programme JEUNESSE ET DEVELOPPEMENT: (237) 697 08 51 90 / 673 85 53 03 ou par courriel : acader06@gmail.com
M. AWA TAMGWO Samuel Gaus responsable du Projet K.O. CORRUPTION (jeunesse et lutte contre la corruption):(237) 693 422 515- 673 635 729 ou par courriel : peaccameroun@gmail.com

CHRONOGRAMME

ACTIVITE
RESPONSABLE
PERIODE

01
Conception du programme de formation
ACADER ; ASPEAC
Mars 2019

02
Conception des modules de formation
EXPERTS, CONAC, DMJ
AVRIL 2019

03
Inscription des participants
ACADER ; ASPEAC
15AVRIL – 1ER JUILLET 2019

04
Conférence de presse de lancement du projet K.O CORRUPTION
ACADER, CONAC, – DMJ ; ASPEAC
JUILLET 2019

05

Tenue du séminaire
ACADER, EXPERTS ; ASPEAC
DU 8 AU 10 JUILLET 2019

06
Remise officielle des attestations aux participants
ACADER, CONAC, ASPEC, – DMJ
11 JUILLET 2019

LES INTERVENANTS
Les structures retenues pour assurer la formation des pairs éducateurs ANTI CORRUPTION sont :
UNIJEAPAGE
CONAC
DMJ
LE FINANCEMENT
Le financement du séminaire sera soutenu en parti par l’ACADER et les participants et en parti par la CONAC, le – DMJ, les bailleurs de fonds et les partenaires au développement.
PAYS D’ORIGINE DES PARTICIPANTS
CAMEROUN
PARTENAIRE POTENTIEL
CONAC
DMJ
Ambassade des Etats unis
Union européenne
PERSPECTIVES
Etendre l’action dans les neuf autres régions du Cameroun
RISQUES
Non adhésion des jeunes au projet
Non adhésion de la CONAC
Non adhésion du DMJ et des partenaires au développement
BUDGET

DESIGNATION
TACHES
QTE
PU
PT

01
Aménagement de l’espace du séminaire
Location de la salle (avec chaises, tables, sonorisation, confort nécessaire, etc..)
5 jours
500.000
2.500.000

02

Location de vidéo projecteur
1pour 4 jours
25.000
100.000

03

Location du tableau blanc
01 pour 4 jours
25.000
100.000

04
Sous total 1

2.700.000

05

Conférence de presse et communication

Rafraichissement des invités et des FF
journalistes

500.000

500.000

06

Campagne de communication
10
50.000
500.000

07
Sous total 2

1.000.000

08
Prise en charge des formateurs
rafraichissement
10
5.000
50.000

09

per diem
10
100.000
1.000.000

10

transport
10
10.000
100.000

11
Sous total 3

1.150.000

12
Déroulement de la formation
Multiplication des supports
FF
FF
250.000

13

Rafraichissement des participants
4 jours
500.000
2.000.000

14

Transport des participants
100
20.000
2.000.000

15

Tee-shirts participants experts et comité
150
5.000
750.000

16

Matériel de travail des participants et experts
120
5000
600.000

17

Badges des participants, des experts et du comité d’organisation
150
2000
300.000

18
Sous total 4

5.900.000

19
Cérémonie officielle de Location salle

FF
FF
600.000

20

remise des attestations

Conception et impression des 100
attestations

2000

200.000

21

Invitations
100
1000
100.000

22

Cocktail
FF
FF
1.000.000

23
Sous total 5

1.900.000

24
TOTAL GENERAL

12.650.000

Cout total de l’activité : 12.650.000 FCFA (douze millions six cent cinquante mille francs CFA)
CONTACTS :
693 422 515 / 697 08 51 90 / 673 635 723
Email : acader06@gmail.com
peaccameroun@gmail.com

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “FORMATION GRATUITS DE 10.000 PAIRS ÉDUCATEURS ANTI-CORRUPTION en vague de 100”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *